https://secure.adnxs.com/px?id=1043153&seg=15052347&t=2
Julien BLONDEL : Scénariste
Julien BLONDEL

Scénariste

Biographie

Né à Reims en 1975, Julien Blondel fait ses débuts dans la musique : animateur radio à 14 ans puis DJ et organisateur de raves dans l'est de la France.Amateur de jeux de rôles, il se fait remarquer par le magazine Casus Belli en 1994 et débute en tant que pigiste pour la presse spécialisée. En 1997, il devient rédacteur en chef du magazine Backstab et conçoit des univers et des règles de jeu pour la plupart des éditeurs français. Il signe notamment Prophecy, son premier jeu de rôle. En 2000, il coordonne l'adaptation aux Humanoïdes Associés, de la Caste des Métabarons avec Alexandro Jodorowsky, et développe l'univers de Vermine, un jeu de rôle récompensé par le prix du meilleur jeu de l'année. Entre 1994 et 2002, il publie une centaine de scénarios et travaille simultanément pour le jeu de cartes, la presse, le jeu de rôles et le jeu vidéo, en combinant son travail d'écriture avec des responsabilités de directeur éditorial, de chargé de collection et de chef de projet. En 2003, il fait ses premières armes avec Le Serment d'Aÿna aux Humanoïdes Associés. Suite à cette publication, il est sollicité par des dessinateurs pour se lancer dans l'écriture de différents projets, qui seront rapidement signés aux éditions Delcourt, Soleil et les Humanoïdes Associés. Depuis, il alterne le jeu et la bande dessinée, et participe notamment au lancement du magazine Jeux Pro et de la collection Aventures, qui donnera naissance au livre interactif Magicien d'Oz, adapté de la série de David Chauvel et Enrique Fernandez chez Delcourt, et au jeu d'aventures Noodles! basé sur la série de Séverine Gauthier, Christian Lerolle et Thomas Labourot chez Soleil. En 2007, il fonde avec deux associés la société Studio 1D, spécialisée dans le développement de jeux sous licence, et participe activement à la création du groupement syndical des auteurs de bande dessinée. De James Elroy à Nine Inch Nails, de David Lynch à Tool, de Charles Bukowski à Radiohead, ses principales influences viennent de la littérature, du cinéma et de la musique électronique.